14/10/2012

Budget 2013 : le PLR est irresponsable

 

Le PLR, avec l’appui du MCG et de l’UDC, a refusé l’entrée en matière sur le budget. La raison avancée : diminuer de moitié le déficit annoncé de 278 millions.

 

On pourrait sourire de cette position de la part d’un parti qui a refusé toutes les propositions même modestes pour que les plus aisés d’entre nous participent à l’effort. On pourrait même rire de la position d’un parti qui a trois représentant-e-s au gouvernement, dont est issu le projet de budget. On pourrait encore rire du fait que durant les trente dernières années la gauche n’a été majoritaire qu’une seule fois et qu’à ce titre la dette est un héritage de la droite.

 

Mais, je n’ai pas le cœur à rire, car derrière les chiffres, il y a des femmes et des hommes qui vont souffrir des conséquences.

 

En effet, 140 millions, c’est moins de médecins, moins d’infirmières et infirmiers, moins d’enseignant-e-s, plus d’attente pour les chômeuses et les chômeurs, plus d’attente pour un passeport ou un  permis, plus d’élèves dans les classes, moins de moyens pour la recherche. En d’autres mots, c’est moins pour celles et ceux qui en ont besoin le plus.

 

Le PLR joue aux apprentis sorciers en refusant le débat/l’entrée en matière et une approche équilibrée des finances publiques. Ce n’est pas seulement de la basse politique à courte vue, c’est surtout irresponsable face aux défis auxquels Genève doit faire face.

08:24 Écrit par Thierry Apothéloz dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook

Les commentaires sont fermés.