05/04/2013

La criminalité baisse à Genève… et surtout à Vernier !

Les chiffres viennent de sortir : alors que, en Suisse, la criminalité en général a augmenté de près de 9%, celle-ci a diminué de 9% à Genève. Et de 11% à Vernier. Est-ce là uniquement le résultat des réformes de la police genevoise initiés par Pierre Maudet ? Bien sûr que non ! Dans le domaine de la sécurité publique, les communes – si elles le souhaitent – ont aussi un rôle à jouer. Et pas des moindres. Alors que, et c’est réjouissant, l’essentiel des efforts cantonaux se focalisent sur la petite criminalité quotidienne dans certains quartiers, qui empoisonnent le quotidien des habitant-e-s, ou bien mettent l’accent sur le brigandage transnational qui s’attaque à Genève, la question de la sécurité publique, au quotidien, est gérée par les communes. Loin de l’hypercentre, les collectivités publiques mettent également en place des projets ambitieux et novateur pour lutter contre le climat d’insécurité.

 

Une police municipale mobile, attentive et proactive

Les services de police municipale des différentes communes ont pour objectif d’apporter des solutions de proximité et d’assurer une présence rassurante, disponible et efficace aux problèmes de sécurité publique. A Vernier, en l’espace de 5 ans, nous avons plus quasi doublé les effectifs passant ainsi de 11 à 19 agents. A pieds, en patins à roulettes ou en vélo, la Police municipale est présente, tout le temps, dans les quartiers. Hormis les arrestations spectaculaires fréquentes (comme, au mois de septembre 2012, lors d’un braquage de station-service ou comme lorsque des agents sauve un genevois de noyade après avoir sauté du pont Butin), le travail de prévention auprès de la population porte quotidiennement ses fruits. Les chiffres de la police sont explicites : le nombre d’infractions au code pénal diminue de 11 % à Vernier confirmant ainsi la tendance déjà à la baisse constatée au moment du diagnostic local de sécurité 2010 de la police genevoise.

  

Un dispositif complémentaire : les Correspondant-e-s de Nuit

Depuis 2011, Vernier a mis en place un dispositif de « Correspondant-e-s de Nuit ». Il s’agit de médiateur-trice-s sociaux/ales, qui sillonnent à pieds ou à vélo, tous les jours de l’année, de 18h à 2h du matin, les quartiers pilotes (Avanchets et Châtelaine) à la rencontre des habitant-e-s. Disponibles sur un simple appel, ils/elles interviennent pour réguler des conflits, signaler des problèmes à la police ou lutter contre les incivilités. Leur action ne se substitue pas à celle de la police : elle est complémentaire et apporte des réponses rapides, efficaces et coordonnées, sur le terrain. Ce type d’intervention et cette présence, dissuasive, ont, on le sait, un impact certain sur la criminalité.

 

Continuer les efforts, et voir plus loin

 Les chiffres de la baisse de la criminalité à Genève sont donc réjouissants. Des efforts restent encore à faire, notamment dans le domaine de la prévention, seul moyen de lutter efficacement sur le long terme contre la criminalité et le climat d’insécurité. C’est l’affaire des collectivités publiques dotées de moyens suffisants pour accomplir leurs tâches régaliennes. J’en appelle donc à une sortie rapide de la crise budgétaire de notre canton. La sécurité publique, on le sait, est une priorité pour nos habitant-e-s. Et nous, les socialistes, avons souvent une longueur d’avance, dans les communes où nous gérons cette problématique. Les chiffres en forte baisse de la criminalité à Vernier le prouvent.

 

Enfin, si les chiffres sont réjouissants, nous le devons au travail quotidien des agents de terrain, tant de la police municipale que cantonale. Qu’ils et qu’elle en soient remercié-e-s et soutenus. 

05:48 Écrit par Thierry Apothéloz dans Sécurité | Lien permanent | Commentaires (10) |  Facebook

Commentaires

Bonjour,

Il faut relativiser les chiffres nous disait-on...

j'aurais donc une petite question. la baisse de 9% est comparés aux chiffres de l'années passées?

Et par apport l'année 2000, quel était l'augmentation de la criminalité en 2012?

Écrit par : DdD | 05/04/2013

C'est une bonne nouvelle. Mais c'est aussi de la récup.
Si les socialistes s'occupaient et promouvaient les tâches régaliennes, ça se saurait. Non monsieur Apothéloz, une présence accrue des forces de l'ordre n'est pas le résultat d'une politique de gauche qui, comme vous le relevez, met plutôt l'accent sur la prévention. Avec les résultat que l'on connait.

Écrit par : Pierre Jenni | 05/04/2013

@DdD

Merci pour votre message.

Effectivement, il s'agit bien d'une comparaison entre 2011 et 2012. Je n'ai pas les chiffres pour 2000 en ma possession. Je ne peux donc pas vous répondre sur ce point.

Cordialement

Écrit par : Thierry Apothéloz | 05/04/2013

@ Pierre Jenni

Je vous remercie pour votre commentaire.

Je ne suis pas d'accord avec votre constat. La sécurité est pour moi un thème de gauche, contrairement à ce qu'on veut faire croire. En 10 ans, je suis parvenu à faire doubler les effectifs de la Police Municipale. Et j'ai en outre fait en sorte qu'elle soit plus visible et plus active sur le terrain. Répression et prévention doivent en outre aller de pair. Il est illusoire de penser que le problème sécuritaire peut se régler à Genève en multipliant simplement le nombre de gendarmes. Les chiffres de la baisse de la criminalité à Vernier, qui baissent plus que dans bien d'autres communes suburbaines équivalentes, montrent bien que l'action communale y porte ses fruits.

Cordialement

Écrit par : Thierry Apothéloz | 05/04/2013

Je relève tout de même une contradiction entre le fait que vous soyez fier d'avoir pu doubler les effectifs de police tout en relevant que ce n'est pas la solution.
Sans connaitre les chiffres, il me semble que Vernier revient de loin et que notre commune doit occuper une "bonne" place dans le hit parade des délits.
La diminution dont vous faites état m'apparait dès lors comme un simple retour à des statistiques "acceptables" en ce sens qu'elles entrent dans la moyenne cantonale, voire fédérale.
Pas de quoi en tirer de la gloire.

Écrit par : Pierre Jenni | 05/04/2013

Habitant Les Avanchets, je peut garantir une certaine baisse, il est vrai, mais elle n'est pas due ni à la gauche au Pouvoir , ni à quelconque action.

Elle est due simplement au fait que les ados sont devenus majeurs et qu'ils risquent la prison dorénavant.

Mais aussi grâce au propriétaire du centre commercial qui en réalisant des travaux importants (grâce à l'architecte) il a réussi u buter hors du centre ces jeunes délinquants qui persistent malheureusement à exister malgré tous les efforts entrepris.

Cordialement,

Écrit par : Victor Winteregg | 05/04/2013

@ Pierre Jenni:

Il n'y a pas de contradiction, puisque comme je vous l'ai dit, les actions de prévention et de présence menées sont plus importantes que le simple fait de multiplier les forces de police, sans projet derrière. En outre, Vernier est la troisième commune du canton dans laquelle la criminalité a le plus baissé en 2012.

@Victor Winteregg:

Merci pour votre commentaire.

Si vous voyez une baisse aux Avanchets, particulièrement, elle est aussi à attribuer à l'action des Correspondant-e-s de Nuit, qui occupent le terrain tous les soirs, et qui entrepris de nombreux projets, notamment auprès des jeunes que vous citez. Ceci étant, je ne partage pas votre avis sur le fait que parce que des jeunes squattent les espaces publics, ils sont des délinquants. Je ne peux pas partager cette vision des choses.

Cordialement

Écrit par : Thierry Apothéloz | 05/04/2013

Encore faut il faire la part entre crime (vernier n'est certainement pas la capitale mondiale du meurtre) et incivilités qui ne figurent même plus dans les statistiques tellement il semble vain de s'en plaindre.

Pourriez vous par exemple nous expliquer ce qui ce passe régulièrement a Vernier au Parc Chauvet-Lullin et qui dépasse l'entendement en terme de tapage nocturne, non-droit et abus du domaine publique sans compter le vandalisme très notable qui s'en suit aux alentours ?

Ou sont les AM ou vos gentils 'correspondants de nuit' dans ce cas ? Trop lourd pour eux de faire face a des dizaines d'ados raids defs ?

Meilleures salutations.

Écrit par : Matador | 05/04/2013

Cher Monsieur Apothéloz,

Tout simplement bravo et heureux pour mes collègues d'apprendre que vous leurs donner les moyens afin de réduire les incivilités et divers problèmes dans votre ville de Vernier, parfois ingérables par la présence de la gendarmerie ou la police municipale. En relisant les commentaires, les personnes souhaitent avoir un agent assermenté à chaque portes, chaque coins, un garde du corps personnel pouvant régler tous les problèmes. À part se plaindre ils ne proposent pas de solutions, eux... Courage Monsieur et merci pour vos interventions sécuritaires. ABE.

Écrit par : Gonzo | 06/04/2013

@Thierry. Merci tout de même pour votre réponse :-)
Excellent weekend à vous.

Écrit par : DdDNews | 06/04/2013

Les commentaires sont fermés.