21/11/2014

Pour l'emploi joindre la parole aux actes : travailler concrètement avec les entreprises

J’annonçais il y a quelques temps ma volonté de renforcer les liens nécessaires entre les collectivités publiques et les entreprises qui ont leur siège sur leur territoire. Pour ma ville de Vernier, cette intention s’est concrétisée par le vote du budget 2015, lequel prévoit la création d’un poste d’un conseiller aux entreprises, dont la mission sera justement de renforcer les liens entre les besoins du tissu économique et ceux des demandeurs d’emploi de la commune. Un nouveau départ pour de nouveaux projets et, c’est certain, une dynamique d’insertion professionnelle basée sur un partenariat durable et solide.

 

Aujourd’hui déjà, cette volonté politique trouve un premier succès dans la convention de partenariat que Vernier (de même que Meyrin et le Grand Saconnex) vient de signer avec l’entreprise Swissport, afin de favoriser l’engagement de demandeurs d’emploi issus de ces communes limitrophes de l’aéroport. Après une période de mise en œuvre de la convention avec Swissport, l’objectif est par la suite de pouvoir développer une structure d’apprentissage auprès de cette entreprise.

Ce partenariat est le fruit d’une volonté politique que j’ai inscrit sur trois dimensions.

Premièrement, c’est agir dans une logique d’insertion professionnelle, à savoir offrir un suivi individuel en matière d’emploi et de formation à tous les habitants et habitantes qui le désirent, faire un travail d’information, d’orientation, de conseil, d’accompagnement, un travail sur le projet et les compétences professionnelles.

Ensuite, il s’agit de travailler dans une logique de promotion économique, créer des liens avec le tissu économique, aller à la rencontre des entreprises, comprendre leur situation, perspectives, enjeux, chercher à savoir comment notre commune peut les soutenir.

Finalement, et c’est là l’élément clé de notre action, c’est faire se rencontrer offre et demande, les faire communiquer, et chercher des moyens de répondre aux besoins de manière croisée.

Le partenariat que nous concrétisons aujourd’hui par la signature de cette convention illustre parfaitement cette dynamique intelligente que nous voulons initier. Pour Swissport, ce projet est un moyen d’optimiser les processus de recrutement (environ 300 postes par année s’ouvrent), d’avoir rapidement et facilement accès à des dossiers de candidatures, locales de surcroît. Pour le public de notre structure d’insertion, c’est l’opportunité de trouver un emploi, de manière privilégiéeChacun suit finalement son intérêt, et tout le monde y trouve son compte. Le rôle de la commune ? Organiser cette rencontre et poser un cadre, c’est à dire veiller à ce que la relation qui en découle se construise dans de bonnes conditions.

Vernier, on le sait, est la commune du canton qui compte le plus haut taux de chômage (près 6%), avec certains quartiers, comme les Libellules, où ce taux culmine à 9%. Une politique volontariste est aujourd’hui nécessaire. Et s’il faut continuer de travailler sur le développement des capacités, des expériences et du profil de nos chômeurs, il est devenu également fondamental de tisser des liens forts avec notre tissu économique. Comme souvent, dans l’action sociale de proximité, il faut faire feu de tout bois en matière d’insertion professionnelle.

A Vernier, nous ne faisons pas de promesses – contrairement à d’autres qui aiment agiter leurs manches. Nous faisons du concret, au quotidien. Par des solutions innovantes, avec audace et détermination.

Je remercie Swissport pour sa confiance. Et nous allons continuer à développer ce type de partenariat à l’avenir. Vernier en a besoin !

IMG_8050.JPG


11:38 Écrit par Thierry Apothéloz dans Action sociale & emploi | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook

Les commentaires sont fermés.