21/01/2016

Lutter contre le chômage, pas contre les chômeurs

silhouette-728784_960_720-848x400.jpg

Dans son édition du 14 janvier, la Tribune de Genève relate le sort réservé aux chômeurs en fin de droit, qui doivent passer par des stages d’employabilité. Inadaptés, standardisés quel que soit votre parcours, infantilisants. Les mots ne manquent pas pour qualifier l’inutilité de ces mesures, qui ont souvent un côté humiliant pour celles et ceux qui doivent les subir. En fait, ces mesures visent à déterminer si un chômeur en fin de droit peut être considéré comme « employable » (le mot est horrible !) ou bien s’il doit être dirigé vers l’aide sociale (et donc considéré ad vitam eternam comme définitivement non réinsérable).

Avec un taux de chômage qui n’a pas évolué depuis son entrée en fonction, Mauro Poggia peine à convaincre dans son action pour l’emploi. D’ailleurs, on attend toujours de sa part un semblant de mesures pour lutter contre ce fléau. Depuis deux ans, rien ou presque n’a bougé.

Dans son rapport d’avril 2015, la Cour des Comptes ne dit pas autre chose : les mesures actuellement en vigueur sont largement insuffisantes et il convient d’élargir l’offre en matière de mesures pour lutter efficacement contre le chômage. Pourtant, les solutions existent – j’en veux pour preuve a contrario l’excellent bilan du programme Cap Emploi, dont la Tribune de Genève s’est fait l’écho aujourd’hui même. Le secret de la réussite : le suivi individualisé.

 

Lire la suite

11:24 Écrit par Thierry Apothéloz dans Action sociale & emploi | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook

20/01/2016

Employés & entrepreneurs: aucun crédit aux propos de Macron

En tant que fils d’ouvrier, je ne peux donner strictement aucun crédit aux propos du jour d’Emmanuel Macron « La vie d’un entrepreneur est plus dure que celle d’un salarié ». Non camarade Macron, la vie des ouvriers et des employés n’est pas plus facile que celle des patrons.

Evoluer 47 ans dans un monde du travail extrêmement instable, se briser le dos sur des chantiers, ne pas pouvoir vivre de son travail en travaillant 42h par semaine, perdre son travail à quelques années de la retraite, ce n’est pas facile, c’est même révoltant. Diriger une PME, cela peut être certes compliqué et rempli de défis, mais rappelons que le succès des entreprises repose sur les forces et le dévouement de leurs employés.

18:16 Écrit par Thierry Apothéloz dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook

10/01/2016

Rentrée scolaire: la sécurité des enfants, priorité de la Police municipale de Vernier cette semaine

sécurité, enfants, police, vernier

A l'occasion de la rentrée, la Ville de Vernier rappellera du 11 au 15 janvier à toutes les utilisatrices et tous les utilisateurs de la route (automobilistes, cyclistes et piétons), mais également aux plus jeunes, les principes de base pour une sécurité accrue des enfants sur le chemin de l'école.

Dans une ville comme Vernier, traversée par des axes routiers importants, j'ai souhaité renforcer la présence de la police municipale aux abords de toutes les écoles, et ce après plus de deux semaines de vacances où certains réflexes et comportements peuvent avoir été oubliés aussi bien par les parents que par les enfants.

L'action PréDiRe (Prévention-Dissuasion-Répression) mise en place à chaque rentrée scolaire, rappelle que les excès de vitesse et les inattentions sont encore trop fréquents. Aux heures d’entrée et de sortie des enfants, les agent-e-s de police municipale auront comme priorité de surveiller les abords des groupes scolaires communaux. Cette action qui me tient à cœur, est organisée en commun avec la Gendarmerie cantonale et plus particulièrement avec le poste de Blandonnet qui effectuera aussi des contrôles du même type.

La police municipales rappellera dans cette campagne les principes de sécurité aux élèves et aux automobilistes empruntant les routes qui desservent les écoles (téléphones portables, phares, stationnement dangereux ou illicite, priorité aux piétons, port de la ceinture de sécurité et bonne utilisation des sièges pour enfants).

Cette action se répétera plusieurs fois en 2016 et permettra, c'est mon souhait, de prévenir des accidents mais également de sensibiliser les enfants, des futurs utilisateurs de la route!

19:15 Écrit par Thierry Apothéloz dans Ecole et formation, Sécurité | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook