13/04/2016

Les bibliothèques de quartier (vraiment) en danger avec cette nouvelle loi du Conseil fédéral

rayons-de-bibliotheque.jpgLe Conseil fédéral a récemment lancé une consultation sur une importante révision de la loi sur le droit d’auteur. Il s’agit de faire payer aux bibliothèques des droits pour chaque ouvrage prêté. Bien entendu, l’intention semble louable. Il est normal que les auteurs d’un livre puissent obtenir une juste rétribution pour leur travail, nul ne le conteste.

Mais la solution envisagée ici par le Conseil fédéral est un transfert de charge déguisé à destination des communes, ce qui est inacceptable. Et cela l’est évidemment d’autant plus pour les communes populaires, dont les bibliothèques constituent souvent le premier instrument de promotion de la culture ! Vouloir faire supporter aux collectivités locales des charges supplémentaires, c’est appauvrir dangereusement l’offre culturelle. Et donc fragiliser le rôle de communes dans la cohésion sociale de notre pays

 

Lire la suite

09:49 Écrit par Thierry Apothéloz dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook

03/02/2016

Opéra des Nations: « Opposer une forme de culture à une autre est un discours réactionnaire »

A l’heure où les Nations sont troublées par tant de haine et d’exclusion, j’ai été très heureux de participer hier soir à l’inauguration de l’Opéra des Nations. Quel magnifique symbole.

Notre Grand-Théâtre a entamé sa migration provisoire pour quelques années, dans l’attente des travaux de rénovation qui vont permettre de remettre à neuf son écrin historique. Le magnifique bâtiment du Grand Théâtre, inauguré en 1879 et partiellement reconstruit en 1962 après l’incendie de la salle de spectacles, opère une mue bienvenue.

Les Communes genevoises participent à une vie culturelle riche et variée

En tant que Président de l’Association des communes genevoises, je suis heureux que notre Association ait pu être pleinement actrice des grands changements que va provisoirement connaître le bâtiment du Grand Théâtre.
L’Association des communes genevoises a contribué aux travaux à hauteur de 3 millions de francs, en plus de sa subvention annuelle ordinaire. Et ce quelles que soient les décisions à venir concernant la répartition des tâches entre le Canton et les Communes. Preuve s’il en est que les communes genevoises ont à cœur de participer à une vie culturelle riche et variée.


Ce fleuron prestigieux de la culture est une institution cantonale et régionale, qui bénéficie du soutien de l’ensemble des collectivités publiques.


Dans un période où la culture – sous toutes ses formes – est chahutée de toutes parts, et où l’édifice du Grand-Théâtre a tristement subi les foudres de quelques inconscients particulièrement mal inspirés, il est plus que jamais nécessaire de réaffirmer notre soutien unanime et résolu aux grandes institutions culturelles de notre canton.

Le Grand-Théâtre ne doit pas être élitiste

Je refuse catégoriquement de considérer que notre Grand-Théâtre est une institution élitiste, réservée à un cercle d’initiés, et qui ne profite qu’à une petite partie de la population.
Ce discours réducteur, je l’entends trop souvent de la part de celles et ceux qui voudraient niveler notre offre culturelle par le bas. Alors qu’il faut, au contraire, ouvrir celle-ci à toutes et tous !

Opposer les formes de culture, une grossière erreur!

Opposer une forme de culture à une autre est un discours réactionnaire que je condamne avec la plus grande fermeté.

Le Grand-Théâtre appartient à toutes les Genevoises et à tous les Genevois. Je sais les efforts que le Conseil de fondation réalise chaque jour pour combattre l’image élitiste que véhiculent encore trop souvent les arts lyriques.

Les stéréotypes ont toujours la peau dure, mais je ne doute pas un instant de la volonté affichée des Autorités et du Conseil pour les briser.

Je souhaite que le déménagement du Grand-Théâtre dans ces nouveaux murs aidera à cette nécessaire transformation des mœurs.

Pari ambitieux que celui-ci, qui casse nos habitudes établies, qui fera pour quelques temps savourer les délices d’une programmation de grande qualité dans ce nouveau bâtiment.


L’Association des communes genevoises que je préside est attachée à l’institution qu’est le Grand-Théâtre. Le souci que nous portons à l’avenir et à la pérennité du Grand-Théâtre.

Une fierté pour notre canton

Nous avons la chance inouïe de bénéficier d’une scène lyrique internationalement reconnue, qui fait la fierté de notre canton et de ses habitant-e-s.
C’est là un bien précieux, qui mérite en tout temps, notre soutien.

Je souhaite la bienvenue à l’Opéra des Nations et remercie l’ensemble des membres du Conseil de fondation, du personnel rattaché au Grand-Théâtre, les ménènes,  les mandataires et les ouvriers qui ont travaillé sur ce chantier pour nous offrir un magnifique bâtiment.

 

Discours prononcé à l'occasion de l'inauguration du bâtiment de l'Opéra des Nations le 2 février 2016.

18:20 Écrit par Thierry Apothéloz dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook

20/07/2015

Fête nationale du 1er août à Vernier : la musique à l’honneur !



La Ville de Vernier invite la population à célébrer la fête nationale et venir découvrir de nombreuses animations récréatives et culinaires.

Rendez-vous dès 18h30 sur la place du Lignon avec au programme :
18h30 Fanfare municipale de Vernier
19h00 Yodel par le Club Echo du Val de Ruz
19h25 Cors des Alpes
19h50 Sonneurs de cloches des Hauts de Lavaux
20h15 Cérémonie officielle
20h50 Yodel par le Club Echo du Val de Ruz
21h15 Sonneurs de cloches des Hauts de Lavaux
21h30 Cortège aux lampions
21h30 Concert Folklo Rock par l’Echo des Ordons
22h00 Feu d’artifice, feu de joie
22h30 Bal avec l’orchestre « Trio Imagine ».

Pensez à décorer vos fenêtres et balcons !

Nombreux stands de restauration et buvette tenus en majorité par les sociétés communales.
Vente de l’insigne du 1er Août.

Distribution gratuite de la soupe et vente du bol souvenir réalisé par Nadège Tagmann, céramiste régionale. Le bol est gratuit pour les habitants de Vernier en âge AVS et un transport gratuit sera organisé. Renseignements et inscription obligatoire auprès du service de la cohésion sociale : 022 306 06 70 — seniors@vernier.ch

Lieu
Venez faire la fête à pied ou en bus !
Place du Lignon > Bus 7, 23, 9 & 51 — arrêt Cité-Lignon

Affiche Fête du 1er Août 2015

08:32 Écrit par Thierry Apothéloz dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook

17/08/2013

Aubagne met l'art contemporain à la portée de toutes et de tous

Bien sûr, la gratuité des transports publics instaurée par le maire communiste d’Aubagne vaut à elle seule le déplacement. Mais c’est plutôt la curiosité artistique qui m’a poussé, il y a quelques jours, à me rendre dans cette petite ville des Bouches du Rhône.

C’est en effet là que se tenait le « Centre Pompidou Mobile » : le plus grand musée d’art contemporain d’Europe, sous l’impulsion de son président, a mis en œuvre depuis 2011 un projet d’exposition itinérante, qui va à la rencontre des habitant-e-s dans plusieurs villes de province. Aubagne était la sixième et dernière étape de ce périple, faute de moyens financiers pour poursuivre.

Le principe est simple, mais toujours efficace : donner à la population l’occasion de pouvoir contempler des œuvres d’art contemporain originales. L’entrée y est évidemment gratuite afin de permettre à tout un chacun de pouvoir admirer des artistes prestigieux (Kandinski, Léger, Seuphor). L’art contemporain s’invite, en toute simplicité, loin des cercles élitistes parisiens, au cœur de la population et des quartiers populaires.

Le concept donne des idées. Et si Genève accueillait une exposition de ce type ? Ou mieux encore : si elle mettait en avant son propre patrimoine culturel contemporain, en lien avec les communes genevoises, sous forme également d’exposition itinérante ?

Celui ou celle qui, dans le prochain Conseil d’Etat, héritera du domaine de la culture, devrait selon moi réfléchir sérieusement à ce genre d’initiative. Une belle occasion de promouvoir l’art de notre canton.

08:41 Écrit par Thierry Apothéloz dans Culture | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook

27/01/2013

Un funambule aux Avanchets - inauguration du festival ANTIGEL

En présence d’un public nombreux et de magistrats communaux dont Karine Bruchez (Hermance), Sami Kanann (Ville de Genève), Serge Dal Busco (Bernex), Philippe Poget (Satigny), Rémy Pagani (Ville de Genève), François Lance (Lancy), Yvan Rochat (Vernier), Pierre Ronget (Vernier) et votre serviteur, l’inauguration du festival Antigel a offert le 26 janvier dernier un incroyable spectacle : un funambule, marchant sur un fil entre deux immeubles des Avanchets.

Le festival Antigel qui se déroule dans 19 communes présente l’exploit de Mathieu Hibon de la façon suivante :

Défier les tours de la cité des Avanchets. Entre ciel et terre, avec vue sur le Rhône et le Jura. A plus de 60 mètres du sol, le funambule français Mathieu Hibon offrira des vertiges assurés aux spectateurs d’Antigel sur son câble lumineux et sonore haut perché. Le Festival souhaite mobiliser et fédérer la population de Vernier et alentours autour d’une performance artistique. Ce cirque à ciel ouvert constituera aussi une manière poétique de poser un regard neuf sur les Avanchets. Des bâtiments futuristes, aux airs de science-fiction pour l’époque, sur lesquels on lève parfois à peine les yeux aujourd’hui. Grâce au numéro de funambulisme exceptionnel, cette sorte de vertigineux record, Antigel vous promet que vous ne considérerez plus jamais les Avanchets de la même façon.

13:02 Écrit par Thierry Apothéloz dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook